L'histoire en 3 clics

L'histoire en 3 clics

Bienvenue

Voyagez à travers les époques et laissez-vous emporter par ces civilisations qui vous tendent la main.

L'invention de la "glace"

Vie pratiquePosted by Morrigane 06 Sep, 2010 10:30:22
Il ne faut pas forcément être gamin pour apprécier une bonne crème glacée.
Et il ne faut pas obligatoirement du soleil pour y succomber.
Mais savez-vous quelle est l’origine de cette petite douceur ?


Il faut aller en Chine pour en trouver l’origine, mais la date n’est malheureusement pas connue. Par contre, selon les sources qui suivent, on peut affirmer que cette invention date de plusieurs siècles avant notre ère.
Les premières glaces ne sont autres que des sirops de fruits mélangés à de la neige ou de la glace. En quelque sorte, nous pourrions les comparer à nos granités actuels.

Pourtant, l’origine du mot arabe, « sharbet », traduisez par « glaçon fruité » pourrait nous diriger vers la glace à l’eau ainsi que le sorbet.

Les Khalifes de Bagdad étaient tellement adeptes de cette boisson froide inventée par les Chinois qu’ils en firent le commerce dans toute l’Arabie.

Au IVè siècle avant JC, ce pêché mignon arrive en Macédoine, à la cour d’Alexandre le Grand !
Mais les Grecs aiment innover et ils transformèrent la recette de base.
On pouvait alors trouver des glaces sous forme de salades de fruits mélangées à du vin et du miel, le tout refroidi par de la neige.

Les Romains suivirent ! Durant le Ier siècle de notre ère, un texte rédigé par Néron atteste l’existence de glace. Les Romains descendaient de la neige des monts Apennins et mélangeaient cette neige à des fruits enrobés de miel.

Bien sur, cette douceur, de touts temps étaient réservés à l’élite. On sortait cette merveille lors de grands banquets impériaux et il s’agissait d’un met de luxe.

Les siècles passent et les Romains améliorent les recettes, y ajoutant tantôt cannelle ou eau de rose, tantôt fruits secs, selon les types de banquets.


Les glaces vivent leur petit chemin et passent les siècles sans grandes nouveautés.
Il faut alors attendre le XIIIè siècle pour que le réel sorbet revienne en Italie.
Fini les fruits gelés dans la neige !
Macro Polo rapporte l’invention de base de Chine. Car s’il on connait les fruits gelés dans la neige, on ne faisait pas de sorbet.
Marco Polo rapportera carrément une sorbetière et le succès fut immédiat !

Le « sorbetto » ne sera réellement reconnu de la France qu’au XVIè siècle lorsque le roi Henri II épouse l’italienne Catherine de Medicis. La reine rapportera avec elle tout un tas de recettes de sorbetti qui égayeront les papilles gustatives de la Cour !

Plus tard, en 1660, le premier café ouvre ses portes à Paris grâce au sicilien Procopio di Coltelli. Sans grande surprise, Procopio y vend des cafés mais également des glaces aux parfums tous plus étonnants les uns que les autres. On peut y trouver des glaces à la rose, au sureau, à la fleur d’oranger,…
Le public est conquit et Procopio est vite dépassé par la demande.
Ainsi, en 1676, les limonadiers recevront l’autorisation de fabriquer les glaces.

En 1798, une nouvelle avancée fait fureur, celle de fourrer de la glace dans un biscuit. On doit cette idée à l’italien Tortoni.

Toute une panoplie existe alors et un nouveau métier, celui de vendeur ambulant de glace, fait son apparition à la fin du XIXè siècle.
Il faut dire que les progrès en matière de conservation ont également fait un bon.

Montigny Les Metz, Moselle, France - Juin 1934

Il faudra cependant attendre 1904 pour voir apparaitre le cornet à l’Exposition Universelle de Saint-Louis !
Quant aux bâtonnets, ils n’arriveront que 20 ans plus tard grâce à l’idée de l’Américain Christian Nelson.


Pour terminer, ce qui permettra à tous d’avoir des glaces, sorbets, crèmes glacées, biscuits fourrés de glace,… chez soi est l’invention du principe de surgélation que l’on doit à l’Américain Clarence Birdseye en 1929.


Source 1 - Source 2