L'histoire en 3 clics

L'histoire en 3 clics

Bienvenue

Voyagez à travers les époques et laissez-vous emporter par ces civilisations qui vous tendent la main.

Un peu d’écureuil dans votre assiette ?

CulturePosted by Morrigane 30 Sep, 2010 12:57:49
C’est à Bugdens, au nord de Londres que l’on peut acheter une viande que l’on considère à présent comme "durable", de l’écureuil !

L’argument de vente de ce supermarché est que cette viande se trouve en abondance dans les environs de Londres et qu’en prime ça permet à la ville de gagner de l’argent !

Allons donc !

En effet, l’argument de base est qu’il faut 15 tonnes de céréales pour produire 1 tonne de bœufs alors qu’un écureuil ne coûte rien puisqu’il se nourrit exclusivement de ce qu’il trouve.

Puisqu’ils pullulent dans et autours de la ville, à défaut des lapins, pourquoi ne pas en profiter, de toute façon, « il y en a trop » d’après ce qu’ils disent !

Vous pensez bien que ça déplait aux diverses associations de protection animale. Et pourtant, une étude annonce qu’une moyenne de 12 écureuils par semaine sont achetés dans ce supermarché !
Ca semble énorme ? Il s’agit bien ici de consommateurs comme vous et moi, car les statistiques concernant les grands restaurants sont tout autre.

«Il y a maintenant 20 restaurants à Londres qui m'achètent de l'écureuil, annonce Steve Downey, directeur de Direct Chef. J'en vends aussi 200 par semaine aux particuliers. Une fois qu'ils ont goûté à la viande, ils deviennent adeptes.»

En effet, cette viande semble plaire aux chefs londoniens qui étaient quelque peu en manque de nouveautés dans leurs plats.
Marco Pierre White ou encore Hugh Fearnley-Whittingstall en sont déjà adepte.

Le chef Martin Hurrell, du Cow Pub, un plat de tagliatelles au ragoût d'écureuil à la main.
Ne croyez pas qu’il s’agit d’une nouvelle lubie. Si en tant de guerre, le gouvernement britannique avait gracieusement autorisé les gens à en consommer, fournissant recettes de tartes et soupes à la clé, en 2002, Fergus Henderson présentait déjà cette viande dans son restaurant de l’est de Londres.
Pour lui, je cite, " La viande est délicieuse, semblable au lapin, à condition de la faire mijoter à feu doux. "
En prime, il ne servirait ce plat qu’entre septembre et avril. Comme quoi, même les écureuils auront leur période pour souffler.

Mais n’allez pas imaginer que la chasse est ouverte. Non, déception pour vous futurs chasseurs en plein cœur de Londres ; les actuels écureuils consommés proviendraient des campagnes avoisinantes. Car nous parlons, pour l’instant, ici, des écureuils gris !
Ceux-là qui furent introduits en Angleterre au XIXè et provenant d’Amérique du nord.
Ils auraient décimé la population des écureuils roux ayant toujours vécus sur l’île et font plus de dégâts pour la faune et la flore de Angleterre que ces derniers.

A 2$ la carcasse, les chefs y voient là une opportunité autant pour leur portefeuille que pour l’écologie du pays.

Alors, à quand la sauce écureuil pour remplacer la sauce lapin ?


Source 1
Source 2