L'histoire en 3 clics

L'histoire en 3 clics

Bienvenue

Voyagez à travers les époques et laissez-vous emporter par ces civilisations qui vous tendent la main.

Quelques fruits indonésiens

Vie pratiquePosted by Morrigane 01 Oct, 2010 15:18:24
Avant de partir en Indonésie je m’étais dis « Génial, je vais goûter tout un tas de choses inconnue à mon registre ! ». Je me voyais déjà manger du serpent ou des fruits délirants.
Malheureusement, sur place, j’ai mangé de bons p’tits plats mais constamment les mêmes. Ce qui fait qu’après 4 jours on en a ras-le-bol des nouilles sautées, du riz, des viandes aux sauces (aux mêmes et éternelles sauces sucrées,…), aux satés à la sauce de cacahuète,… et des fruits que l’on nous sert inlassablement « non mur ». En fait, d’après eux, nous mangeons nos fruits trop murs, voire pourris, si, si.
Et puis les mangues sont mangées vertes car consommées dans les plats tels des légumes, pareil pour le jacquier. Donc forcément, ces fruits ne doivent pas forcément être mous et sucrés.
Et pourtant les Indonésiens mangent excessivement sucré. On y trouve la plus grande concentration de diabétiques...

Mais hormis les éternels ananas, melons et papayes servi à chaque repas, j’ai malgré tout fait la découverte de 4 fruits dont je vais vous parler.



Le salak

Le premier que j’ai rencontré se nomme le salak, connu aussi sous le pseudonyme de « fruit du serpent » à cause de sa peau en écailles.
A première vue, ce fruit brun en forme de poire et pas plus grand qu’une dizaine de centimètres de haut est intriguant.
Bien sur, le premier essai ne fut pas concluant puisqu’il n’était pas mur (comme c'est étrange !), mais j’ai pris ma patience en peine et j'ai fini par en trouver un mangeable.

Une fois épluché, on se trouve face à plusieurs quartiers blanc-jaunâtres faisant un peu penser à un ensemble de gousse d’ail. D’ailleurs, la consistance est un peu semblable : croquante sous la dent.



Le fruit, même mur, reste pâteux dans la bouche ce qui n’est pas spécialement agréable. Le goût est peu présent, pas mauvais mais rien d’exceptionnel et impossible de vous décrire la chose. Je dirai peut-être un semblant de pomme non mure XD

Bref, rien de transcendant mais marrant à voir.

Le durian

Au bord des routes, multitudes de vendeurs vous offrent bananes, noix de coco, ananas, papayes mais également jacquiers et durians !
Je n’ai malheureusement pas pu goûter le jacquier mais j’ai fait la connaissance du durian !
On m’en avait parlé de long en large ! On me disait « ça pue tellement qu’on ne peut pas en transporter dans les aéroports » ou encore « parait que c’est un mélange entre fromage et noisettes ».

J’ai donc voulu tester et… pour mes papilles c’est absolument dégueulasse :D
En effet il y a une forte odeur, moins que je ne l’imaginais, mais nous étions à l’air libre. La consistance est molle, se défait en fondant dans la bouche et le goût est un peu semblable à un très vieux, coulant et mauvais fromage :D
Du moins c’est l’idée que je m’en suis faite.

Ma sœur, qui aime le Camembert bien fait n’a pas trouvé ça immonde mais malgré tout assez mauvais. Comme quoi, tout dépend de la sensibilité.
On dit qu’on aime ou qu’on déteste le durian mais qu’il n’y a pas de juste milieu pour l’apprécier.
Nous étions 26 à en goûter un morceau et… étrangement personne n’a aimé :D
Comment font-ils ces Indonésiens pour le manger ?!!!


Le mangoustan

Aux côtés des durians se trouvaient les mangoustans..
Fruit rond de couleur aubergine, on le surnomme « la reine des fruits » et après avoir recraché les durians, les 26 testeurs du groupe on tous craqué pour le mangoustan !

Il faut éclater le fruit, l’ouvrir en 2 et ne manger que la partie blanche, centrale. Le reste est, parait-il, très amère.
Ce fruit est fondant et très juteux (on s’en met d’ailleurs partout sur les doigts), un peu comme une nectarine, bien que proposé en quartiers.
Difficile également de décrire un goût lorsqu’il est unique mais si vous avez l’occasion d’en manger, goûtez-en. Vous découvrirez un mélange entre acidité et sucré, ce qui fait un mélange subtil très agréable. La preuve, tout le monde en a acheté.



Tamarillo

Le dernier fruit goûté est une sorte de fruits de la passion. En fait, après vérification sur le net, il s'agit d'une espèce de prune jaune.
Petit, rouge, on dirait une mini tomate allongée. D’ailleurs, l’arrière-goût fait penser à une tomate tandis que le goût principal est assez acide.
Pourtant, l'aspect ressemble fortement au fruit de la passion car les multiples grains éclatent en bouche.
Je ne l'ai pas vraiment apprécié, trop acide à mon goût. Mais était-il vraiment mur ?


Bref, j'ai été ravie de goûter tout ça car j'adore découvrir de nouveaux fruits.
Je me rends compte que notre alimentation est très variée et qu'aujourd'hui nous trouvons pratiquement de tout dans nos magasins.
L'exotisme est tout près de chez nous finalement et nous importons les meilleurs fruits sauf peut-être... le mangoustan !