Un pas dans le passé

Un pas dans le passé

Bienvenue sur ce blog compilant costumes et sorties médiévales.

Au fil des pages vous découvrirez mes recherches et essais de couture pour les périodes du XIIIè et du XIVè siècle.

Terra del Sol - Italie : 27-29/09/13

Camps / sorties médiévalesPosted by Margaux Mon, April 14, 2014 13:48:18

Terra del Sol. Rien que le nom donne envie.
Ce fût mon premier campement en Italie…

Vu les kilomètres à faire, nous avions couplé notre trajet avec des vacances. Ce petit camp était donc une pause un peu étrange dans notre comportement de touriste.
L’accueil fut plus que chaleureux et nous avons été propulsé dans l’ambiance italienne rapidement.
Arrivés la veille du grand chambardement, on nous a un peu expliquer l’histoire de la petite ville, montré 2, 3 bâtiments et donné quelques bonnes adresses avant de nous laisser prendre place.

Nous avons alors monté notre tente au milieu du terrain vide et nous nous sommes prélassé au soleil toute la journée. Le soir même les premiers artisans sont arrivés et nous avons tous mangé autour d’une table à la bonne franquette. Un bon petit plat de pâtes aux « vongole » faite par la « mama » ! Mmmmmm !

Le lendemain, la fourmilière a pris vie. Tout le monde s’est afféré au montage du camp et l’espace s’est rempli en un rien de temps.
Les gens sont venus nous saluer, nous petits Belges ayant fait tout ce déplacement. Et nous avons gentiment attendu nos amis de la Maisnie Enguerran pour les aider à monter le camp.
Finalement, tout le week-end fut sous le signe des vacances. Petit café de la place, restaurant, visite tranquille des rues, petites trouvailles locales pour se sustenter (épiceries, charcuteries,… le bonheur !) et même les déplacements vers le champ de bataille nous a paru paisible.
Le soir, nous faisions la fête en pensant être compris de tous (Italiens, Allemands, Tchèques,…) et l’ambiance était vraiment bon enfant.

Le dernier jour, une chose totalement inhabituelle s’est produite pour nos compagnons : l’arrivée de la pluie !!!
Nous ne comprenions pas l’agitation qui s’est emparée du camp. La fourmilière venait de se faire attaquer. Cela nous a semblé totalement surréaliste car si, en effet, c’était une belle pluie, elle n’avait rien d’exceptionnel à nos yeux.
A nos yeux non, ni à nos tentes, imperméabilisées et habituées aux mauvaises conditions… mais pour nos amis italiens, nous avons appris que vu le caractère exceptionnel de la météo, leurs tentes n’étaient pas imperméabilisées et qu’alors l’ensemble du mobilier, des vêtements, des couvertures étaient détrempé !
La fête a été annulée au petit matin, purement et simplement car les italiens ne combattent pas sous la pluie, jugée fort dangereuse. Nous ne leur en tenons pas rigueur et nous campons royalement sous la grande tente, au sec, en regardant tout ce beau monde s’affoler.

Le temps redeviendra clément en soirée où nous avons fait une petite dernière fête avec les artisans, toujours sur place et partant le lundi matin.
Vu la route à prendre le lendemain, je ne l’ai pas faite longue mais je garde un très bon souvenir de cette fête bien sympathique.
Malheureusement le trajet n’est pas de tout repos et à nos frais. Ce qui nous empêche de faire la route chaque année mais peut-être qu’un jour nous y retournerons.